image telephone 01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Portage salarial Paris
11, boulevard Brune
75014 Paris

Portage salarial Bordeaux
132 Rue Fondaudège
33000 Bordeaux

Portage salarial Lyon
Tour Britannia
20 Boulevard Eugène Deruelle
69003 Lyon

Logo calendier blanc logo calendier blanc Prendre rdv
Logo simulateur blanc Logo simulateur blanc Simulateur

3 décembre : Journée internationale des personnes en situation de handicap

⭐ 5/5 (1 votes)

👁 647

⌛ 3 minutes

Logo des Nations Unies pour la journée internationale des personnes handicapées qui a lieu le 3 décembre 2021

Le Journée internationale des personnes handicapées est une opportunité d’organiser et de participer à des actions visant à sensibiliser l’opinion publique et surtout de valoriser les actions conduites par différents acteurs, notamment les associations, en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Comment se mobiliser pour la Journée internationale des personnes handicapées ?

Voici quelques idées pour y participer.

  • S’informer sur les actions menées à proximité de votre domicile ou de votre lieu de travail et y participer. Certaines associations organisent notamment des débats, des projections, des ateliers d’initiation au braille ou à la langue des signes.
  • Encourager autour de vous la discussion autour de l’inclusion des personnes en situation de handicap, en organisant vous-même des activités autour de ce thème ou en participant à la discussion sur les réseaux sociaux. Vous pouvez par exemple participer à la discussion de l’ONU en partageant le hashtag dédié #JIPH sur vos réseaux sociaux.
  • Suivre des évènements en ligne : L’ONU, entre autres, propose plusieurs interventions en ligne pour s’informer à l’occasion de cette journée notamment un évènement virtuel sur la réduction des inégalités à travers les technologies et un événement mettant en avant les voix des enfants et adolescents en situation de handicap.

L’accès à la formation pour les personnes en situation de handicap

L’un des enjeux de l’inclusion des personnes en situation de handicap est l’accès à la formation et à l’emploi. En 2018, le taux de chômage des personnes handicapées était de 18% contre 9 % pour l’ensemble de la population (sources : Insee 2018, Pôle emploi 2018).

Des dispositifs pour encourager l’accès à la formation des personnes en situation de handicap

Des dispositifs existent pour encourager accès à la formation des personnes en situation de handicap et tenter de réduire les inégalités :

  • Un montant annuel du crédit du Compte personnel de formation (CPF) majoré à 800 euros par année d’admission à temps plein ou à temps partiel (au lieu de 500 €1).
  • La possibilité de suivre des actions spécifiques de formation sur décision des Commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Au préalable, les personnes concernées peuvent définir leur projet professionnel ou leur projet de formation dans un centre de pré-orientation ou effectuer un bilan de compétences.
  • Le contrat de rééducation professionnelle : ce contrat est dédié aux personnes qui, du fait d’un handicap, ont perdu la possibilité d’exercer leur emploi. Le but de ce contrat est de leur permettre de se ré-accoutumer à leur profession ou d’exercer un nouveau métier. Ce contrat est conclu, pour une durée déterminée, entre l’employeur, le salarié et la Sécurité sociale. Il est rémunéré et est assorti d’une formation.

L’accessibilité des lieux de formation

La mise en place de mesures favorisant le financement et l’offre de formation ne peut être efficace que si les lieux dédiés à la formation sont accessibles aux personnes handicapées. L’ accessibilité des lieux de formation est ainsi également un enjeu essentiel.
En application de la loi, tout organisme de formation ou Centre de formation des apprentis doit être accessible. L’accessibilité désigne l’ensemble des moyens matériels et humains mis en œuvre pour permettre à tous, et notamment aux personnes en situation de handicap de bénéficier pleinement d’une action de formation. Assurer l’accessibilité d’un organisme de formation inclut non seulement l’accès physique aux locaux de formation (ascenseur mais également de fournir une information claire sur les modalités de formation et d’évaluation adaptées au handicap, de sensibiliser au handicap des personnels etc.

 

(1) Dans la limite d’un plafond total de 8 000 euros.

 

 

30 novembre 2021

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Olamidé sur Twitter