image telephone 01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Portage salarial Paris
11, boulevard Brune
75014 Paris

Portage salarial Bordeaux
132 Rue Fondaudège
33000 Bordeaux

Portage salarial Lyon
Tour Britannia
20 Boulevard Eugène Deruelle
69003 Lyon

Trouver sa voie professionnelle : nos conseils

5/5 (4 votes)

Vues : 5 328

Temps de lecture : 6 minutes

Un homme cheveux longs, un ordinateur devant lui, regarde par la baie vitré

Quel métier est fait pour moi ? Comment trouver sa voie professionnelle ? Vous vous êtes déjà posé ces questions ? Moi, oui ! Et pendant des années !

 

D’après une étude du groupe AEF info, 9 Français sur 10 songent à changer de métier et 28% ont déjà sauté le pas. Vous souhaitez sortir de l’ennui ? Redonner du souffle ou du sens à votre activité professionnelle ? Vous sentir utile ? Suivez nos 5 conseils pour vous aider à trouver votre nouvelle voie professionnelle.

Changer d’état d’esprit : le cœur et la raison

Une grande partie de notre vie est dédiée au travail qui contribue à notre développement, notre épanouissement et notre bien-être. C’est par le travail que nous trouvons notre place au sein de la société. Au moment d’entrer dans la vie active à 20 ans ou à l’occasion d’un changement d’orientation professionnelle à 40 ans ou 50 ans, la question du sens donné à son travail se pose inévitablement. Lorsque celui-ci ne répond plus à nos attentes, la démotivation et le sentiment de mal être s’installent.

Jusqu’à présent, on vous a généralement appris qu’il fallait faire de bonnes études pour avoir une bonne situation. Ce qui importe, c’est la stabilité. Pourtant, aujourd’hui, la plupart des gens auront plusieurs vies professionnelles, alors autant s’y préparer le plus tôt possible, non ?

Vous devez changer votre état d’esprit car le monde a changé. Aujourd’hui, ce n’est pas en se mettant en mouvement qu’on se met en danger, c’est plutôt en restant immobile.

Trouver sa voie professionnelle implique donc d’apprendre à ignorer cette petite voix « raisonnable » dans votre tête. Pourquoi ? Parce que si vous lisez cet article, c’est généralement cette petite voix qui vous a poussé dans une voie sans issue (sans jeu de mots ☺), à exercer un métier qui ne vous convient pas ou qui ne vous convient plus.

Apprenez à nager à contre-courant et donnez-vous la permission d’affirmer votre désir de plonger à l’intérieur de vous-même, de vos désirs profonds.

Prendre du recul

Avant de choisir votre voie professionnelle ou de vous lancer dans une reconversion professionnelle, prenez du recul et analysez votre situation actuelle. Pourquoi votre ne vous convient-il plus ? Est-ce le métier en lui-même ou l’environnement dans lequel vous l’exercez ? Est-ce un manque de reconnaissance, d’évolution ou encore un salaire trop bas ?

Prenez le temps d’analyser la situation dans laquelle vous vous trouvez. Prenez le temps de vous assurer qu’une reconversion professionnelle est LA solution. Pour certains, cette analyse va permettre de réaliser quelques ajustements qui peuvent suffirent : changer d’entreprise qui ne correspond pas à mes valeurs, échanger avec mon patron ou mon manager, se former pour acquérir de nouvelles compétences et évoluer, etc. Pour d’autres, elle va permettre de comprendre qu’il faut totalement changer de voie professionnelle.
Prenez ce temps de la réflexion car on sait toujours ce qu’on perd mais rarement ce qu’on gagne !

Faire un bilan de compétences

Il est essentiel de bien se connaitre lorsqu’on est en quête d’une nouvelle voie professionnelle. Cette introspection vous permettra de trouver un métier qui vous correspond. Quelles sont vos qualités ? Quels sont vos points forts ? En les connaissant, vous aurez une meilleure estime de vous et pourrez prendre plus d’initiative. Analysez objectivement vos défauts et vos limites pour pouvoir progresser. Enfin, il est nécessaire de comprendre vos sources de motivations profondes. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? Que recherchez-vous dans votre futur métier ?

Répondre à ces questions peut se révéler difficile. Si c’est le cas, pensez à faire un bilan de compétences. Le bilan de compétences est un outil qui peut vous accompagner dans cette démarche d’introspection. Elle est accessible à tout salarié et demandeur d’emploi. Avec le bilan de compétences, vous serez accompagné de manière individuelle par un professionnel pour identifier vos aspirations personnelles et professionnelles ainsi que vos motivations. Vous analyserez vos compétences et vos atouts. Vous allez ainsi définir un nouveau projet professionnel, déterminer s’il correspond à vos aspirations et explorer les différentes possibilités qui peuvent s’offrir à vous. Enfin, le bilan de compétences est idéal pour faire un point sur vous et votre parcours professionnel.

Avant de faire un bilan de compétences, vous pouvez réaliser un test d’orientation. Initialement conçu pour les étudiants qui se posent la question sur le métier à choisir, de nombreux sites internet les ont adaptés pour les personnes à la recherche d’une nouvelle voie professionnelle ou en reconversion.

Qu’est-ce que la méthode ikigaï ?

Ikigaï est un mot japonais qui signifie « joie de vivre » ou « raison d’être ». Pour les japonais, il s’agit d’une philosophie de vie, à savoir trouver une bonne raison de se lever le matin. Associée à une cuisine saine et une activité physique quotidienne, c’est la clé de l’équilibre.

Dans le monde professionnel, trouver son ikigaï signifie trouver le job idéal qui donne du sens à notre vie et permet d’atteindre l’épanouissement tant recherché.

Cette méthode est basée sur 4 questions :

  • Qu’aimez-vous faire ?
  • Dans quoi êtes-vous doué ? Quels sont vos talents ?
  • De quoi le monde a-t-il besoin ?
  • Pourquoi êtes-vous payé ?

1. Qu’aimez-vous faire ?

Pour répondre à cette question, vous devez faire une liste de toutes les choses qui vous apportent de la joie dans votre vie, sans faire de restriction. Cela peut être des petites choses du quotidien, qui peut vous paraitre futiles mais qui en dit long sur vos envies et votre personnalité.
Posez-vous les questions suivantes : Que rêviez-vous de devenir étant enfant ? Quelle activité peut vous occuper pendant des heures ? De quel sujet pourriez-vous parler pendant des heures sans vous lasser ? Si vous disposiez de suffisamment d’argent pour ne plus avoir à travailler, comment occuperiez-vous vos journées ? Pour quels services ou quels conseils les gens vous sollicitent-ils spontanément ?
Autre façon de procéder, demandez-vous : De qui suis-je envieux ? pour quelles raisons ? Vous allez sans doute passer par des sentiments de frustration mais sortir de votre zone de confort est nécessaire dans cet exercice dont l’objectif est de mieux vous connaître.

2. Dans quoi êtes-vous doué ? Quels sont vos talents ?

Il n’est pas simple de juger de ses propres talents. Toutefois, il suffit d’écouter les autres et les compliments que vous pouvez recevoir. Cela peut être vos qualités humaines (capacité d’écoute, bienveillance, générosité, etc.), vos facultés intellectuelles ou un don que vous pourriez avoir (cuisine, sport, dessin, musique, etc.).

3. De quoi le monde a-t-il besoin ?

D’après vous, de quoi le monde a-t-il besoin ? Quelles sont vos convictions ? Quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur ? Qu’est-ce qui vous révolte ? Trouver sa voie professionnelle c’est aussi être en accord avec le monde qui vous entoure.

4. Pourquoi êtes-vous payé ?

Posez-vous la question pourquoi vous percevez un revenu, pour quelles missions et quelles tâches réalisées. Quelles sont vos compétences professionnelles génératrices de revenus, quels autres services pourriez-vous proposer ?

Votre ikagaï sera l’intersection entre ces 4 axes : la passion, les compétences, la vocation et les missions. Cette méthode peut vous aider dans la démarche de connaissance de soi, du monde qui vous entoure et des opportunités qui s’offrent à vous.

Ne pas avoir peur du regard des autres

Le regard des autres conditionne chaque individu dès le plus jeune âge. Les parents ou les proches incitent leurs enfants à faire de belles études, à avoir un beau métier, à se marier et à fonder une famille. Lorsque nous étions jeunes, nous voulions être médecin, pompier, avocat, etc. Ces métiers représentent un certain idéal social.

Trouver une nouvelle voie professionnelle c’est sortir des sentiers battus et aller vers l’inconnu mais cela doit rester votre choix ! Vous allez subir des remarques telles que « une reconversion à ton âge, mais tu n’y pense pas ! » ou bien « c’est un bon projet mais c’est quand même risqué ! » ou encore « pourquoi veux-tu changer de métier ? Tu as un super job ! », etc. Toutes ces remarques sont naturelles car l’inconnu inquiète dans nos vies souvent (trop) bien réglées.

Cependant, si vous entamez une démarche pour trouver une nouvelle voie, c’est qu’elle est nécessaire pour vous, pour votre épanouissement et votre bien-être. Prenez le risque ! Pensez d’abord à vous, à ce que vous voulez vraiment. Assumez votre quête du bonheur et ne craignez pas d’être jugé. C’est le moment de se recentrer sur votre propre quête de sens et de vous entourer de personnes bienveillantes qui peuvent se révéler un vrai soutien moral pour avancer.

Explorer son futur secteur d’activité

Ok, c’est votre vie et votre choix mais se lancer un nouveau défi professionnel ne va pas dire se lancer tête baissée. Vous devez savoir où vous mettez les pieds et apprécier les difficultés que vous allez rencontrer. Donc, avant de vous lancer, vous devez avoir une bonne connaissance du secteur d’activité que vous visez. Est-ce que ce secteur est porteur ? Quels sont les métiers ? Quelles sont les entreprises qui embauchent ? Si vous souhaitez entreprendre et proposez vos services, existe-t-il une demande ?
Cette connaissance est essentielle pour minimiser le risque et ne pas lâcher prise à la première difficulté rencontrée.
Vivre de sa passion ou rendre son travail passionnant sont de puissantes sources de motivation. Cependant, il faut également rester réaliste dans le choix de son métier car la passion seule ne suffit pas.
N’hésitez pas à solliciter votre réseau et des professionnels du secteur d’activité dans lequel vous souhaitez évoluer. Ils pourront vous faire découvrir leur quotidien, vous donner leur retour d’expérience, vous faire part des satisfactions et des difficultés qu’ils rencontrent.

Un tirelire cochon regarde trois colonnes de pièces jaunes posées sur une table
7 dispositifs de financement de la formation professionnelle
Qu’est ce que le CPF et comment s’en servir ?

22 décembre 2020

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Hélène sur Twitter ou Linkedin