image telephone 01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Portage salarial Paris
11, boulevard Brune
75014 Paris

Portage salarial Bordeaux
132 Rue Fondaudège
33000 Bordeaux

Portage salarial Lyon
27 Rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Retraite et portage salarial : tout comprendre sur les droits et le cumul emploi-retraite

0/5 (0 votes)

Vues : 379

Avec le portage salarial, vous bénéficiez de la protection sociale au même titre que les salariés classiques. Vous cotisez à l’assurance chômage ainsi qu’à la retraite des salariés.

Comment est calculé le montant de la retraite à taux plein ? Comment compléter vos droits à la retraite avec le portage salarial ? Pouvez-vous exercer une activité en portage tout en étant retraité ? Quelles sont les conditions du cumul emploi-retraite ?

Prium Formation fait le point et répond à vos questions.

Un homme âgé devant son ordinateur

Est-ce que je cotise à la retraite en portage salarial ?

Oui, vous cotisez à la retraite en portage salarial. Lorsque vous exercez en portage salarial, vous signez un contrat de travail en CDI ou en CDD. Dans ce cadre, vous bénéficiez des mêmes droits que tout salarié : assurance chômage, retraite, prévoyance, mutuelle d’entreprise… L’entreprise de portage se charge de calculer et de verser les cotisations aux caisses de retraite de base et complémentaire (Agirc-arrco), vous permettant ainsi de valider des trimestres.

Comment calculer le montant d’une retraite à taux plein ?

La retraite d’un salarié porté est composée de la retraite de base et de la retraite complémentaire.

Vous percevez la retraite à taux plein si :

  • Vous atteignez l’âge légal de la retraite et que vous avez cotisé le nombre de trimestres nécessaires. L’âge légal de la retraite est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955 et entre 60 et 62 ans pour les générations précédentes. Suivant votre année de naissance, le nombre de trimestres requis est situé entre 160 et 172.
  • Vous atteignez l’âge de la retraite à taux plein qui est de 67 ans pour les personnes nées à partir de 1955 et entre 65 et 67 ans pour les générations précédentes.

Calcul de la retraite de base à taux plein

Pour déterminer le montant d’une retraite de base à taux plein, vous devez tout d’abord déterminer votre « salaire annuel moyen » et appliquer le taux de 50% à ce montant.

Le « salaire annuel moyen » (SAM) est la moyenne de vos salaires annuels en prenant en compte les 25 meilleures années de votre carrière. La caisse de retraite revalorise les salaires en fonction de l’inflation. Vous pouvez consulter les coefficients applicables en fonction des années sur le site du CNAV.

Votre retraite de base = 50% du Salaire annuel moyen (SAM)

Calcul de la retraite complémentaire

La retraite complémentaire est basée sur un système de points, contraire à la retraite de base. Durant votre carrière, des cotisations ont été versées à l’Agirc-arrco, qui sont converties en points.

Le nombre de points est déterminé en prenant en compte le montant des cotisations divisé par le prix d’achat du point, qui évolue chaque année. En 2020, le prix d’achat du point est fixé à 17,3982 €.

Votre pension annuelle de retraite complémentaire est déterminée au moment de votre départ à la retraite. La caisse prend la totalité de vos points cumulés dans votre carrière et la multiplie par la valeur du point, qui évolue également chaque année. En 2020, elle est de 1,2714 €.

Votre pension annuelle brute de retraite complémentaire = nombre de points cumulés x valeur du point.

Le système de bonus-malus pour la retraite complémentaire

Avec l’accord du 30 octobre 2015, la retraite complémentaire impose un système de bonus-malus pour les salariés :

  • Si vous avez atteint les conditions de la retraite à taux plein pour le régime de base et que vous partez à la retraite à ce moment-là, vous allez subir une minoration de 10% de la retraite complémentaire pendant 3 ans.
  • Si vous retardez d’un an, vous allez avoir votre retraite complémentaire à 100%.
  • Si vous retardez de deux ans, vous bénéficiez d’un bonus de 10% pendant un an
  • Si vous retardez de trois ans, vous bénéficiez d’un bonus de 20% pendant un an
  • Si vous retardez de quatre ans, vous bénéficiez d’un bonus de 30% pendant un an

Puis-je compléter mes droits à la retraite grâce au portage salarial ?

Oui, en portage salarial vous complétez vos droits à la retraite. Ce mode d’emploi, plébiscité par de nombreux travailleurs indépendants et les cadres, vous permet de valider des trimestres pour obtenir une retraite à taux plein, de compléter vos droits si vous souhaitez bénéficier du système de bonus mis en place pour la retraite complémentaire.

Quelles sont les règles du cumul emploi-retraite ?

Le cumul emploi-retraite (CER) instauré en 1982 et étendu par la loi Fillon de 2003 permet à tout retraité de cumuler une pension retraite et un revenu d’activité.

Le cumul peut être intégral ou plafonné, en fonction de votre situation.

Quelles conditions pour obtenir le cumul intégral d’une retraite avec un emploi ?

Pour pouvoir bénéficier du cumul intégral, sans subir une décote, avec un revenu lié à une activité, vous devez bénéficier de la retraite de base à taux plein c’est-à-dire :

  • Avoir atteint l’âge légal de la retraite et avoir cotisé le nombre de trimestres nécessaires
  • Ou avoir atteint l’âge légal de la retraite à taux plein, qui est de 67 ans pour les personnes nées à partir de 1955.

Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez reprendre une activité immédiatement et ce sans subir une baisse de vos allocations de retraite.

Comment se déroule le cumul plafonné d’une retraite avec un emploi ? Quelles sont les limites ?

Tout d’abord, si vous souhaitez reprendre une activité avec votre dernier employeur, vous devez attendre 6 mois après votre date de départ à la retraite. Pour tout autre employeur, comme une société de portage salarial, vous pouvez reprendre immédiatement votre activité professionnelle.

A la reprise d’activité, vous devez réaliser une déclaration auprès de votre caisse de retraite.

Si le montant de votre salaire et de votre retraite (de base et complémentaire) est supérieur à la moyenne de vos trois derniers mois de salaire (ou 1,6 x SMIC si ce dernier est plus avantageux), la caisse de retraite va réduire le montant de votre retraite du montant dépassé.

Enfin, si vous avez une baisse de revenu ou une baisse d’activité, prévenez votre caisse afin qu’elle ajuste le montant de votre retraite.

Retraite et emploi en portage salarial, comment concilier les deux ?

Le portage salarial est un mode d’emploi plébiscité par les futurs retraités ou les retraités car il permet au consultant de pouvoir obtenir des trimestres supplémentaires, augmenter sa retraite notamment avec le dispositif de Bonus-Malus de l’Argic-arcco ou bien de pouvoir bénéficier d’un complément de revenu.

La mise en place du portage salarial est extrêmement simple. Il vous suffit d’avoir un client avec une prestation et l’entreprise de portage se charge de réaliser toutes les démarches administratives, sociales et fiscales.

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
,
Suivez sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Devenir formateur indépendant

Réglementation de la formation professionnelle

Offre de services de Prium Formation

Avantages sociaux du portage salarial

Simulation de salaires